Girondins de Bordeaux sur le site des supporters des Girondins de Bordeaux.

Championat football amateur ( cfa)

Nouveau sujet Réponse
Notez ce sujet!
Total

 

0 votes

houthou33

houthou33

AMATEUR

Déconnecté

0 Posts

Championat football amateur ( cfa) (#591) le 18-01-2010 à 23:20:28

J' ouvre cette page parce qu'il y a un club qui me tiens aussi a coeur puisqu'il dans mon secteur

LIBOURNE FOOTBALL CLUB

FCL : 48 heures pour survivre

Ce matin, l'horizon du FC Libourne ne s'établit pas plus loin qu'à demain soir. En 48 heures décisives, pendant lesquelles va se tenir un conseil d'administration exceptionnel, ce soir à Libourne, et est fixé un rendez-vous à la direction nationale de contrôle et de gestion (DNCG) de la Fédération Française de Football, demain à Paris, le club libournais en saura plus sur son devenir.

Dans le meilleur des cas, les dirigeants obtiendront un report du passage devant la DNCG, pour mieux se préparer à répondre aux questions de l'organisme et essayer de trouver une solution pour continuer l'aventure. Dans le pire, le FCL n'existera plus demain soir. Entre les deux hypothèses, la DNCG prononcera la rétrogradation (inévitable) ou l'exclusion du championnat de CFA des Libournais, qui feront appel pour gagner quelques mois.

Le passif de la SASP en jeu ?

« C'est une convocation comme tous les clubs en reçoivent de la DNCG, Marseille et Girondins compris, affirme le président du FCL Serge Desport. Sauf qu'eux ont moins de soucis que nous. » L'organisme fédéral, qui n'a pas fermé le dossier ayant entraîné la rétrogradation financière de la saison dernière, attend en effet des preuves de ressources financières et des éclaircissements juridiques. Lesquels ? « Je ne sais franchement pas, je ne comprends pas ce qu'ils nous veulent », répondait vendredi Serge Desport, ancien vice-président qui a pris les rênes en début de saison.

Une chose est sûre : fin décembre, le club a reçu un courrier recommandé de la FFF lui actant son refus d'entériner le changement de nom du club de FC Libourne Saint-Seurin en FC Libourne pour cette saison. Ayant fait la démarche après le retrait de la municipalité saint-seurinoise, tout en conservant le même numéro d'affiliation à la FFF, les dirigeants ont toutefois agi hors délais : cela aurait dû être réalisé avant le 1er juillet. « On essaie de repartir sur de nouvelles bases et la DNCG nous ramène toujours vers le passé » glisse Serge Desport.

Car derrière, pourrait se cacher un tout autre enjeu : repartant au niveau national amateur en s'appuyant uniquement sur la partie association du club, le FCL espérait pouvoir être juridiquement absout du passif de la SASP FC Libourne Saint-Seurin mise en liquidation judiciaire le 30 septembre (déficit non chiffré officiellement mais estimé à 800 000 euros). Ce que la DNCG pourrait ne pas entendre de cette oreille, l'association étant la saison dernière actionnaire majoritaire de la SASP, liée par convention et possédant aujourd'hui le même numéro d'affiliation. Dans ce cas, le FCL devrait rembourser une partie des impayés, ce dont elle n'est pas capable.

Laydis démissionne de la FFF

Vendredi, l'ancien président de la SASP Bernard Laydis (qui ne souhaite pas s'exprimer) s'est rendu à la Fédération pour démissionner de son poste au conseil d'administration de la Ligue du Football Amateur. Il a également annoncé qu'il comptait en faire autant au CA du club, où il avait été élu à l'assemblée générale d'octobre. Pour montrer à la DNCG que le FCL fait table rase du passé ? Parce que son nom, en première ligne dans le dossier de la liquidation judiciaire de la SASP, faisait le lien entre celle-ci et le FCL ?

Toujours est-il que l'ancien patron devait aussi profiter de son voyage parisien pour glaner des renseignements sur les griefs exacts de la DNCG et d'éventuelles solutions. Il les rapportera aujourd'hui à ses successeurs, qui, en fonction, arrêteront ce soir une position. Demande de report du rendez-vous à la DNCG ? Y aller et faire appel ? Ou simplement abandonner la partie, solution extrême plausible mais que personne ne veut envisager ? « On fera tout pour que le FC Libourne puisse continuer sa route », dit-on du côté de la Ligue d'Aquitaine. Toujours est-il que ce matin, le FC Libourne et ses licenciés évoluent sur un fil ténu.

Une recherche très « difficile »

Alors que leur part due dans le passif de la SASP pourrait leur être rappelée demain, les dirigeants du FC Libourne se battent pour boucler le budget de la saison en cours et éponger quelques dettes déjà retombées sur l'association. « C'est très difficile », avoue Serge Desport. Le président doit faire face à la crise financière et à l'approche des élections régionales rendant les politiques, échaudés, d'autant plus prudents. Arrivé en septembre, l'attaquant Junior Moukoko, parti au Maroc, a résilié son contrat fédéral. « Mais la Fédération ne lui donne pas sa lettre de sortie, je ne sais pas pourquoi, alors que cela nous allège de charges », pointe Serge Desport. Le conseil d'administration a aussi formulé une contre proposition au Servette de Genève, concernant la signature de premiers contrats professionnels de deux espoirs du club partis cet été (lire « SO » de mardi) : s'il est prêt à renoncer à l'indemnité de formation Fifa (60 000 euros par joueur dans ces cas) pour ne pas bloquer les intéressés, il demande une « compensation au travail fourni par les éducateurs ». On évoque 10 000 euros. Et il attend évidemment l'évolution du dossier Mathieu Valbuena, présenté depuis un an comme une source de revenus espérés (1 % de l'indemnité de transfert reviendrait au FC Libourne en cas de départ à l'étranger selon le règlement international, voire d'autres intéressements contractuels). Mais, aux dernières nouvelles, l'ex-Libournais est toujours marseillais.

Réponse rapide

Vous souhaitez participer à cette section?

- Si vous êtes membre, entrez / connectez-vous.

Mot de passe oublié?

Si vous n'êtes pas encore enregistré sur fcgirondins.fr: